mercredi 5 décembre 2018

Cidre de feu

Parce que nous décidons de faire un pied de nez aux médicaments de la pharmacie au profit des méthodes naturelles de guérison, je suis en constante recherche de ces derniers, qui sont prouvées tout de même le moindrement car je ne souhaite pas nous endommager davantage. J'ai donc décidé de préparer un cidre de feu, concoction que je gardais précieusement dans mes favoris pour les mois d'hiver.

Je dois avouer que depuis que nous avons changé notre alimentation, diminué considérablement notre consommation de viande, copain et belle-soeur en mange de temps à autre, quoique rarement, favorisé une alimentation bio, remplie de fruits et légumes, diversifié ce que l'on mange, arrêté le plus possible les aliments préparés et ceux du commerce, nous tombons vraiment moins malades. On mouche et toussote un peu (humidité de l'air oblige!) mais des gros maux qui nous empêchent presque de vivre et qui nous cloue au lit, ça nous arrive presque plus. L'an passé, malgré un petit virus qui s'est transmis parmi nous, personne n'a manqué d'école ou de travail pour se soigner.

Alors cette année, je me suis mise en tête que ça arriverait encore moins et j'ai décidé de préparer le cidre de feu des Trappeuses <3 J'avoue qu'à première vue, la liste d'ingrédients semble particulière mais dans un sens, chacun des éléments ont de grands bienfaits pour notre santé. Ça prend littéralement quelques minutes à préparer puis on laisse macérer quelques semaines au frigo. De temps à autre, je secouais le contenu des pots pour m'assurer que le tout macère bien.

J'ai donc égoutté le tout il y a quelques jours et le cidre est fin prêt à nous accompagner au courant de l'hiver. Avec une cuillère à soupe par jour, j'imagine que je vais devoir en refaire rapidement malgré que j'en ai fait un peu moins de deux litres. Même avant qu'il soit tamisé, on commençait à prendre des gorgées par-ci et par-là et on est pas malades pour le moment. Plusieurs soldats à mon boulot sont déjà tombés au combat alors je touche du bois pour que cela ne nous arrive pas tout de suite. Même dans les transports en commun, les gens semblent déjà bien contaminés haha! Seule ma belle-soeur, qui soit dit en passant refuse de boire le cidre vu que c'est dégueuuuuu, est déjà un peu enrhumée. Eh la laaaaaa!!!

Bref, est-ce que ça va nous aider? Je crois que si, reste à savoir si on va réussir à ne rien attraper hihi :) À suivre!


Cidre de feu

Ingrédients
  • Un oignon, coupé en dés
  • 4 à 5 gousses d'ail du Québec, coupées grossièrement après avoir été écrasées pour mieux activer l'allicine
  • 3 à 4 c. à soupe de racine de raifort (omis, n'ai pas trouvé bio ou pas en pot)
  • 3 à 4 c. à soupe de gingembre bio frais, râpé
  • 3 à 4 c. à soupe de curcuma bio frais, râpé
  • Vinaigre de cidre de pommes bio, non pasteurisé
  • Pot mason d'un litre


Préparation
  • Une fois tous les aliments préparés, mettez-les simplement dans le pot Mason et couvrir de vinaigre de cidre de pommes.
  • Vous pouvez aussi faire réchauffer le vinaigre à feu très doux et ce, durant peu de temps, pour qu'il ait un pouvoir d'extraction sur les aliments un brin plus élevé.
  • Laissez reposer de 3 à 4 semaines, le temps que les aliments se désagrègent un peu.
  • Filtrez le mélange et recueillir la merveilleuse potion :)
  • Consommez une c. à soupe par jour afin d'éloigner les virus ou plusieurs c. à soupe par jour quand on sent qu'un virus s'installe en nous.
  • On peut aussi ajouter un peu de cidre dans nos soupes, tisanes ou autres préparations afin de bénéficier des plus sans nécessairement les goûter :)


Source : Les Trappeuses

mardi 20 novembre 2018

Sandwichs de tofu BBQ

Dernièrement, je me suis donnée comme but de cuisiner les vendredi et samedi soirs, jour de la semaine dont je n'ai normalement pas vraiment de motivation. Comme ça revient dispendieux et que c'est généralement meilleur les repas à la maison, j'essaie de m'organiser davantage. Non seulement en préparant mon menu pour une plus longue période mais aussi en achetant dernière minute ce qu'il faut ou en équilibrant fait maison et chips/frites de l'extérieur.

Aussi, parce que l'on a d'incroyables ressources disponibles sur les internets, il faut les utiliser à bon escient. Le blog BudgetBytes regorge de recettes des plus délicieuses et qui sont plus que raisonnables niveau prix de préparation totale.

Alors donc ici, un sandwich de tofu sauté à la sauce BBQ. Comment ne pas aimer?? Dans de petits pains moelleux, avec un peu de mayo et de sauce piquante, le tout accompagnés de croustilles. Allô le repas pas rempli de légumes qui fait un peu junk food tout en étant un peu santé et qui est maison jusqu'à un certain point et qui est surtout méga savoureux :D 

C'est tout à fait acceptable et rendu à la fin de la semaine, lorsque tous les repas préparés la fin de semaine précédente sont épuisés, un repas comme cela, ça se prend plus que bien. Faut se gâter hun :) OUI!



Sandwichs de tofu BBQ

Ingrédients
  • Un paquet de tofu ferme
  • 1 c. à thé de paprika fumé
  • 1/4 c. à thé de poudre d'ail
  • 1/2 c. à thé de sel
  • Poivre noir
  • 1 c. à table de fécule de maïs
  • 2 c. à table d'huile d'olive
  • 1/4 de tasse de sauce BBQ (Pris celle de Morille Québec, je suis tout de même restée un peu paresseuse :P)
  • Petits pains au choix
Préparation
  • Enrouler le bloc de tofu dans un linge propre et presser sous une planche à découper avec un livre déposé dessus.
  • Laisser presser 30 minutes.
  • Une fois pressé, couper grossièrement le tofu en gros morceaux et déposer dans un bol.
  • Dans un petit bol, mélanger le paprika fumé, la poudre d'ail, le sel et le poivre.
  • Saupoudrer sur le tofu et bien mélanger.
  • Ajouter la fécule et bien mélanger de nouveau.
  • Faire chauffer l'huile dans un grand poêlon.
  • Y déposer le tofu et laisser dorer pour 10 minutes, en mélangeant de temps en temps.
  • Retirer du feu et ajouter la sauce BBQ.
  • Servir le tofu dans les petits pains choisis, avec de la mayonnaise, sauce BBQ, laitue, etc.
Source : Budget Bytes

vendredi 16 novembre 2018

Mijoté d'haricots rouges

En ce vendredi matin enneigé (je suis comme un enfant ce matin, c'est la première neige!!! <3), je me suis dit qu'un petit mijoté réconfortant serait le bienvenu :) Ça n'a peut-être l'air de rien comme repas mais oh la la que c'est savoureux!!

Je dois avouer m'être inspirée d'une collègue de travail qui avait un mijoté d'haricots noirs comme lunch, traditionnel du Brésil, accompagné de bananes plantains. Ça avait l'air siiii bon, mais comme ça contenait de la viande, j'ai goûté à un seul haricot et c'était yummy comme tout!

En repassant le blog de Budget Bytes, parce que les recettes sont non seulement économiques mais aussi bien délicieuses, j'ai trouvé celle-ci. Ça me parlait tellement que oui, j'ai laissé mijoter le tout pendant près de trois heures durant ma journée cuisine de fin de semaine! Ça embaumait l'appartement, ça n'a pas de sens.

Mijoté d'haricots et riz, c'est un combo des plus incroyables et je sens que je vais cuisiner cela souvent. C'est savoureux, super soutenant et ça se mange comme de rien tellement c'est bon. Puis parce que l'on est fans de sauce piquante à la maison, nous avons récemment découvert la compagnie La Pimenterie, basée à Montréal avec de superbes valeurs. Nous nous sommes procurés la sauce Bollywood, la plus piquante de leur échelle et OMG, quelques gouttes sur ce mijoté et on est bien près du paradis :)

Il me semble que la neige inspire des plats conforts et qui nous réchauffent le coeur, right? Ouff, j'irai passer ma journée dans la cuisine à mitonner des petits plats...cette fin de semaine, cette fin de semaine :D


Mijoté d'haricots rouges
(6-8 portions)

Ingrédients
  • 2 c. à table d'huile d'olive
  • Un oignon
  • Un poivron
  • Quatre branches de céleri
  • Quatre gousses d'ail
  • Une lb d'haricots rouges, secs
  • Six tasses de bouillon de légumes
  • 1 c. à thé de thym
  • 1 c. à thé d'oregano
  • Une feuille de Laurier
  • 1/2 c. à table de paprika fumé
  • Poivre noir
  • Une pincée de piment de Cayenne
  • Riz, cuit
  • Oignons verts, en rondelles
Préparation
  • La nuit d'avant, faire tremper les haricots.
  • Le lendemain, hacher finement le céleri, le poivron et l'oignon.
  • Éminer l'ail.
  • Dans un grand chaudron, faire revenir les légumes dans l'huile.
  • Égoutter les haricots et ajouter aux légumes avec le bouillon et les épices.
  • Couvrir et amener à ébullition.
  • Baisser le feu, couvrir et laisser mijoter pour environ deux heures.
  • Brasser de temps en temps et si les haricots ne sont pas assez cuits, poursuivez la cuisson.
  • Lorsqu'elles sont cuites, écraser quelques haricots avec une cuillère de bois sur le côté du chaudron.
  • Retirer la feuille de Laurier et laisser mijoter un autre 30 minutes, le temps que le tout épaississe.
  • Servir avec un bon riz chaud et un légume vert.
  • Saupoudrer d'oignons verts.
Source : Budget Bytes

lundi 5 novembre 2018

Cannage 2018

Et oui, si vous pensiez que je n'allais pas canner cette année, je ne sais pas d'où vous prenez votre information car c'est du pur délire mouahahahah! 2018 n'est pas si différente que les années précédentes mais quand même un peu. Allons-y pour un super résumé :D

Les belles de 2018 :)
TOMATES

Ahhhhhhhh les tomates. C'est difficile de vous expliquer à quel point je ressens un amour pour les tomates cannées maison. Dans mon esprit de réduction de déchets et de consommer local, c'est dans la logique-même que de canner des tomates et en y pensant sérieusement, cela fait plusieurs années qu'on le fait et on est pas mal sur la coche. Non mais, il faut se le dire des fois haha :)

D'éviter tout plein de conserves (voir l'histoire des conserves ici, ça donne un reality check en titi!), de réutiliser des pots mason presque sans fin, des rondelles et des lids (Aparté; oui je suis de celles qui réutilise ses lids jusqu'à temps qu'ils soient décolorés, que le scellant se décolle ou qu'ils soient endommagés. Je n'ai jamais eu de problème de conservation ou de salubrité, personne n'a été malade suite à la consommation de mes cannages et quand ils sont trop usés, je les utilise dans la vie de tous les jours, pour fermer des pots pour les lunchs ou pour les pots dans mon garde-manger. Il est très rare que j'en dépose aux ordures et je considère que je ne commets aucune infraction en réutilisant les lids usagés. Merci :))

Au niveau local et bio, j'ai de nouveau fait affaire avec l'organisation Jeunes au travail, qui remet sur le droit chemin des décrocheurs de la Ville de Laval sans emploi, âgés entre 16 et 25 ans avec le travail de la terre, sur la ferme, ainsi que tout ce qui en découle, confection de produits et même un service-traiteur. J'avais eu un super service l'an passé et cette année n'a pas été différente. Je l'aime d'amour cette organisation, ça n'a pas de sens. Tout d'abord pour le service à la clientèle qui est incroyable. Je les ai appelé un peu tardivement car je souhaitais que l'été dure sans fin. Quand le moment des cannages arrive, la rentrée et l'automne viennent avec et je refoulais un peu. Donc en me prenant tard, j'avais une mini crainte d'avoir manqué le bateau mais ça n'a pas été le cas. J'ai donc appelé à la ferme et demandé si les tomates italiennes avaient prises cet été. L'an passé, ils avaient eu de petits problèmes avec ces dits plans et ils n'avaient pas pu en récolter. Ils m'avaient alors proposé des tomates de serre rouges et des tomates ancestrales. Superbes tomates, super goût mais elles rejetaient beaucoup d'eau alors les pots de tomates étaient un peu liquides. Ça a seulement donné que lorsque je cuisinais avec ces dernières, je devais laisser le tout mijoter plus longtemps ou les égoutter. 

On me rappelle quelques jours plus tard pour me dire que par chance, les plans de tomates italiennes allaient super bien et que les récoltes allaient de bon train. Celles-ci allaient continuer jusqu'à environ la Fête du travail car après, on ne pouvait pas prévoir le gel des sols la nuit. J'ai donc réservé 60lbs de tomates italiennes de catégorie 2 (des tomates un peu amochées mais pour le cannage, ça m'importe peu et 3 sortes de tomates à part de ça, dont des San Marzano :D) L'an passé, on a fait 80lbs et il m'en reste une douzaine de pots de différentes grosseurs, alors je ne voulais pas obtenir trop de surplus. Quoi que rien n'aurait été gaspillé hihi! Avant que l'on s'assure de la journée que l'on pourrait récupérer le tout, une gentille employée m'a rappelé pour me dire qu'ils en avaient toujours et voir quand on planifiait venir. Elle m'a proposé de faire cela par courriel car c'était moins compliqué étant donné qu'elle est souvent dans les champs. C'est donc par voie électronique que le tout s'est déroulé et elle me répondait super rapidement. 

On a donc réservé les tomates dans la semaine avant la Fête du travail, pour que je puisse canner le tout durant la longue fin de semaine. Et oui, cette année mon amoureux allait passer quelques jours dans le bois avant ses contrats d'automne et ma belle-soeur et mon beau-frère étaient occupés alors j'étais prête telle une guerrière de la tomate, prête à tout canner en solo. 

Ma moitié italienne est allé récupérer les tomates, qui étaient toutes prêtes dans de grands bacs de plastique, et est allé les porter chez mes parents avec les pots masson. Il m'a appelé lorsqu'il partait de la ferme pour me dire qu'ils nous avaient offert environ 7-10lbs de tomates de plus. C'était des tomates de catégorie 2, voir 3, car plusieurs étaient bien amochées mais cela n'allait pas me décourager de les sauver. Merci Ferme Jeunes au travail <3


Nouvel arrangement extérieur :D
Nouveauté cette année, mes parents ont acquis un haut de four, seulement les 4 ronds, pour faire leur cannage à l'extérieur, dans leur cour. Ils m'ont proposé de me "prêter" leur équipement et leur cour afin de faire les miens aussi. J'ai pris l'offre avec plaisir car cela ne salirait pas ma cuisine mouhaha et s'il y a des dégâts, on a qu'à passer le boyau d'arrosage et c'est propre :D C'est donc avec beaucoup de préparation et de voyages de voiture, que mon gros chaudron, mon autoclave, mes gros bols, mes accessoires de cannage et mes pots masson se sont rendus dans le sous-sol de mes parents. Vient ensuite les tomates et les maïs (voir plus bas), j'étais prête à passer des heures devant les chaudrons avec les pots masson au grand air.



Vous dire à quel point j'étais excitée de faire du cannage, j'en ai presque pas dormi de la nuit. Je suis du genre à visualiser, me préparer mentalement lorsque possible à de gros événements, de gros travaux, de gros examens, bref, pour de grosses choses qui arrivent. Alors ici, comme le cannage est quelque chose de gros pour moi et que c'était presque tout sur mes épaules, c'était encore plus gros. J'ai donc dormi par intermittence toute la nuit et j'étais réveillée à l'aube.

Je suis arrivée très tôt le samedi matin chez mes parents afin de commencer le tout. Mon père m'a aidé à préparer le set-up vers 8h; tout sortir l'équipement dehors, brancher le dessus de four et sortir une table afin d'agrandir l'espace de travail. Dès que les chaudrons étaient remplis d'eau et que les ronds venaient d'être allumés, j'ai débuté à faire des X au bas des tomates afin d'aider le pelage de celles-ci vers 8h30.



À 9h15, j'ai commencé à blanchir les tomates et vers 10h, mon père est venu me prêter mains fortes pour peler les tomates. Il pelait et je coupais en dés. Nous avons ensuite vidé les chaudrons d'eau qui avait blanchi les tomates pour y remettre de l'eau propre afin de stériliser les pots. Vers environ midi, la première stérilisation de pots remplis de tomates était en cours. 

Le gros du travail avait été fait et il restait qu'à attendre que le tout stérilise afin de faire une autre batch de stérilisation de pots vides et de pots remplis par la suite. Disons que le ménage était beaucoup plus facile à faire que dans une cuisine avec le boyau d'arrosage haha :) Pendant les stérilisations, c'était donc ménage et vaisselle car veut, veut pas, ça en fait beaucoup quand on canne.





J'avais l'intention de faire comme les années passées et de réduire en sauce les peaux des tomates. J'avais l'intention de le faire le lendemain, pendant les maïs, ou à la maison à un certain point. Mais bon, au final, il annonçait des orages le lendemain alors le plan sauce tomate + maïs a été déplacé dans ma cuisine. Donc pendant les stérilisations, j'ai fait chauffé les peaux et le restant de l'eau de tomates. J'ai laissé réduire, passé au mélangeur à main, fait de nouveau réduire et de nouveau passé au mélangeur à main. J'ai ensuite passé le tout au tamis, j'ai un mini tamis alors ça a été long hahahaha puis j'ai canné le tout. Ça n'a pas donné une sauce mais plutôt un coulis de tomates, style passata. Ne souhaitant pas jeter ce qui restait après avoir passé au tamis, j'ai gardé le tout pour le lendemain, chez moi.




Le petit rejet de la fin du cannage!
Donc à travers le maïs le dimanche, j'ai passé le restant des peaux de tomates et un restant de coulis qui ne remplissait pas un pot, dans le mélangeur. J'ai réduit le plus que je pouvais, repassé au tamis et refait chauffé. Ça a donné un produit plus épais que le coulis de tomates, non loin de la sauce. Donc lorsque les maïs étaient entrain de stériliser dans l'autoclave, j'avais mon gros chaudron d'eau bouillante à côté pour stériliser les pots vides et ensuite remplis de sauce. OUF! 

Réutilisation à son maximum right? Il ne m'est resté que ce bol de peaux de tomates à la fin et je ne savais plus qu'en faire alors ça a été au compost. Je me dis qu'à environ 70lbs de tomates, c'était quand même pas mal!

MAIS MAUDIT QUE ÇA EN VAUT LA PEINE :D C'est tellement agréable de préparer ces petits pots pour l'année. Ce sont de grosses journées mais d'être en mesure d'avoir des tomates bio et locales durant une année complète, wow! Mon étagère est joli comme tout avec ces pots d'un rouge feu, je capote!!
Les tomates en dés <3

Selon le calcul ci-bas, ça donne environ 2$ le litre de tomates sous n'importe quelle forme. Quand on y pense : bio, local, fait maison, genre ouiiiiiiiiiiii!!!!



2018

1 septembre

Pour environ 65-70lbs de tomates italiennes, de catégorie 2 :
  • Tomates en dés
    • 11 x 1 L
    • 6 x 750ml
    • 14 x 500ml
  • Coulis de tomates :
    • 2 x 1 litre
    • 8 x 500ml
2 septembre 
  • Sauce tomate
    • 2 x 500ml
    • 5 x 250ml
MAÏS

Parce que je ne jure que par notre cannage maison de maïs, nous avons refait le tout cet été. Je dis "nous" car pour cette journée de cannage, ma belle-soeur me prêtait mains fortes :) J'avais l'intention de me procurer les maïs à la ferme Jeunes au travail mais leur producteur ne produisait plus cette année. C'est très compliqué de faire certifier des maïs biologiques alors ils ont lâché prise sur cette production. J'ai donc stressé un petit bout sur le sujet jusqu'à ce que les Fermes Lufa m'apportent la solution, comme cela, pour rassurer la folle de cannage que je suis.



Des maïs biologiques étaient disponibles sur le marché, alléluia!!!, et à un moment donné, à savoir la logique derrière la chose mais j'en étais bien contente, les bottes de 12 maïs étaient 8,75$ puis celles de 6 maïs étaient réduites à 2,75$. Donc si on prenait 2 x la botte de 6 maïs, ça revenait à 5,50$. Même producteur puis toute là. Alors la fille, vite comme l'éclair, prend 10x la botte de 6 maïs alors pour 60 maïs, ça a coûté 27,50$ au lieu de 43,75$ pour 5 bottes de 12 maïs. WOU OUH! J'étais bien bien excitée et j'avais un panier rempli de maïs mouahahahah! Alors ils sont arrivés dans mon panier hebdomadaire et nous sommes allés les porter direct chez mes parents, dans mon super rouli-roulant :D



C'est alors encore une fois tôt le matin que je me suis mise à blanchir, refroidir et égrainer les maïs. Petit truc pris de je ne sais où, égrainer grâce à un moule à cheminée. On incline le maïs sur la cheminée et les grains tombent dans le moule. Presque pas de dégâts et tout est au même endroit, on aime :)

Petite belle-soeur est venue couper des maïs et assez rapidement, tout était prêt. On a lavé rapido les pots mason car à l'autoclave, pas besoin de stériliser avant. On a tout rempli de maïs, d'eau bouillante, de sel et de sucre puis hop, première batch d'autoclave. Je peux mettre jusqu'à 18 pots mason de 500ml sur deux étages dans l'autoclave à la fois alors on a dû s'y prendre à deux reprises.

J'aime beaucoup l'autoclave, c'est un peu long comme processus mais ça fait des merveilles. On attend que l'eau au fond bout, on laisse évaporer, on attend que la pression soit au bon degré et on laisse canner.

Le goût du maïs canné maison est imprenable, ça ne se compare même pas. C'est moins long que de canner des tomates alors je ne me vois pas arrêter de le faire année après année. J'ai un peu trop de fun à le faire et surtout, trop de fun à ouvrir un pot en plein hiver ou juste en tout temps. Oh la laaaaaaaa!




2 septembre 

Pour 60 épis de maïs : 
  • Maïs en grains 
    • 26 x 500ml
PÊCHES

Oh les pêches. Je ne sais même pas comment vous expliquer à quel point le temps des pêches et autres fruits à noyaux provenant de l'Ontario peut être la fête chez moi. On en ajoute à chaque semaine dans le panier Lufa durant la saison et c'est juste pour dire si on arrive à ne pas tous les manger avant le prochain panier. Des fois on en manque et on pleure haha!



C'est un de ses fruits dont ne se tanne pas et dont on s'ennuie durant l'année. Nous n'avons pas réussi à dénicher d'aussi bonnes pêches que celles de la ferme Warner's alors on ne se bâdre plus à en acheter d'autres fermes. 



Canner des pêches n'était pas dans mes plans cette année mais après avoir fait les tomates et le maïs, j'étais dans un mood de cannage assez intense. Disons que j'aurai pris une semaine off du travail afin de ne faire que cela. Mais bon, comme ce n'était pas possible haha, j'ai canné des pêches la fin de semaine avec petite belle-soeur.



J'ai donc mis 17lbs de pêches Baby Gold dans notre panier Lufa en prévision du cannage. Ça en fait beaucoup de pêches 17lbs hahahah! Mais bon, je souhaitais en avoir assez pour nous mettre un sourire en pleine tronche lors des temps froids haha :) 

C'est donc un samedi matin que petite belle-soeur et moi avons préparé le tout. J'enlevais les noyaux des pêches et elle les coupait en tranches. Les pots ont stérilisé pendant ce temps et le sirop bouillonnait à leur côté. C'est quand même rapide ce genre de cannage car nous gardons la peau des pêches, qui est très fine et une fois les pêches empotées, ça stérilise super rapidement!



J'ai manqué de pots mason, genre horreur, alors avec le restant des tranches de pêches, nous avons pu en congeler deux gros sacs. Et oui, j'ai eu beau rapatrier des pots qui contenait des trucs en vrac et tout, je n'avais que 17 pots pour canner ces merveilleuses pêches.




9 septembre 

Pour 17lbs de pêches :
  • Pêches au sirop
    • 17 x 500ml
POIRES


Moi qui pensait avoir terminé le cannage pour un petit bout avec les pêches, et bien non! Les parents d'un ami ont un poirier et ce dernier avait trop fourni. Ils ne savaient que faire avec celles-ci alors je les ai sauvé! C'est que des poires au sirop, c'est tellement bon!!! Après tout le cannage fait durant l'automne, je n'avais plus beaucoup de pot mason de libre alors j'ai pris ce qu'il restait. Ce qui explique pourquoi j'ai canné dans plusieurs grandeurs haha :)


Peler une trentaine de poires, oh la laaaa, c'est quand même long haha! Mais bon, en écoutant un bon CD, ça passe quand même bien. :P Au final, ça n'a pas donné beaucoup de pots mais on va les déguster avec plaisir le temps venu hihi!


Pour une trentaine de poires :
  • Poires au sirop
    • 3 x 500ml
    • 3 x 750ml
    • 1 x 1 litre

dimanche 21 octobre 2018

Casserole de courge spaghetti à la tex-mex

Le temps des courges est arrivé, et oui! Ce moment dont ces légumes sont à bas prix, qu'elles sont gigantesques et dont on peut obtenir de nombreuses portions à partir d'une seule. À chaque automne, je me dis la même chose, que je devrai dont bien les cuisiner davantage.

C'est que je n'arrive pas encore à me décider si j'aime les courges ou pas. Il y a certaines recettes dont je ne me tannerai pas tandis que d'autres, je me force à les terminer pour ne pas gaspiller. Maudite affaire vous vous dites! Bien je suis persistante car je continue à en acheter et à me demander que faire avec ça haha :)

Alors cette fois-ci, l'essai était à saveur tex-mex! De la courge spaghetti crémeuse avec du yogourt et de la sauce tomate. La recette initiale contenait de la viande hachée mais j'ai omis le tout et mis des haricots avec un peu de poivron et du maïs. J'ai préparé le tout la fin de semaine et le soir de semaine venu, il n'y avait qu'à déposer au four.

Ça a bien passé à la maison, il faut dire que les saveurs tex-mex/mexicaines sont toujours appréciées et que la combinaison de tous ces ingrédients a fait en sorte que tout s'est mangé comme de rien.

Je vais donner une chance aux courges, ne vous inquiétez pas! Il y a tellement de recettes et tellement de façons de les apprêter que l'on risque de trouver notre compte à un moment ou l'autre hihi :)


Casserole de courge spaghetti à la tex-mex

Ingrédients
  • Une courge spaghetti d''environ 2lbs, 2 1/2lbs
  • Huile d'olive
  • Poivre et sel
  • Un oignon, haché
  • Une gousse d'ail, finement hachée
  • Un poivron, en dés
  • Une tasse de maïs en grains
  • Une tasse d'haricots noirs ou rouge, cuits
  • 3 c. à thé d'épices tex-mex
  • 1/2 c. à thé de sel
  • 1/2 c. à thé de poivre
  • 1/2 tasse de sauce tomate
  • 1/2 tasse de yogourt grec nature
  • Un oeuf, battu
  • 1 1/2 tasses de cheddar, râpé
  • Une tomate, tranchée (facultatif)
  • Avocats en tranches

Préparation
  • Préchauffer le four à 375F.
  • Couper la courge en deux et prélever les graines.
  • Huiler, saler et poivrer et déposer face contre une plaque munie d'un Silpat.
  • Cuire entre 35 et 45 minutes.
  • Laisser reposer.
  • Prélever les spaghettis de courge et réserver.

  • Dans une grande casserole, faire revenir dans l'huile l'oignon, l'ail, le poivron, le maïs et les haricots.
  • Ajouter les épices, le poivre et le sel et bien mélanger.
  • Réserver.
  • Dans un bol, mélanger la courge avec l'oeuf, le yogourt, la sauce tomate et la moitié du fromage.
  • Ajouter le mélange de légumes et bien mélanger.
  • Lorsque le tout est bien mélanger, déposer dans un plat de cuisson et déposer les tranches de tomate sur le dessus.
  • Saupoudrer du restant de fromage.
  • Cuire à 375F pendant 25 à 30 minutes.
  • Laisser reposer et servir avec les tranches d'avocats.
Source : Feast in thyme