mercredi 5 décembre 2018

Cidre de feu

Parce que nous décidons de faire un pied de nez aux médicaments de la pharmacie au profit des méthodes naturelles de guérison, je suis en constante recherche de ces derniers, qui sont prouvées tout de même le moindrement car je ne souhaite pas nous endommager davantage. J'ai donc décidé de préparer un cidre de feu, concoction que je gardais précieusement dans mes favoris pour les mois d'hiver.

Je dois avouer que depuis que nous avons changé notre alimentation, diminué considérablement notre consommation de viande, copain et belle-soeur en mange de temps à autre, quoique rarement, favorisé une alimentation bio, remplie de fruits et légumes, diversifié ce que l'on mange, arrêté le plus possible les aliments préparés et ceux du commerce, nous tombons vraiment moins malades. On mouche et toussote un peu (humidité de l'air oblige!) mais des gros maux qui nous empêchent presque de vivre et qui nous cloue au lit, ça nous arrive presque plus. L'an passé, malgré un petit virus qui s'est transmis parmi nous, personne n'a manqué d'école ou de travail pour se soigner.

Alors cette année, je me suis mise en tête que ça arriverait encore moins et j'ai décidé de préparer le cidre de feu des Trappeuses <3 J'avoue qu'à première vue, la liste d'ingrédients semble particulière mais dans un sens, chacun des éléments ont de grands bienfaits pour notre santé. Ça prend littéralement quelques minutes à préparer puis on laisse macérer quelques semaines au frigo. De temps à autre, je secouais le contenu des pots pour m'assurer que le tout macère bien.

J'ai donc égoutté le tout il y a quelques jours et le cidre est fin prêt à nous accompagner au courant de l'hiver. Avec une cuillère à soupe par jour, j'imagine que je vais devoir en refaire rapidement malgré que j'en ai fait un peu moins de deux litres. Même avant qu'il soit tamisé, on commençait à prendre des gorgées par-ci et par-là et on est pas malades pour le moment. Plusieurs soldats à mon boulot sont déjà tombés au combat alors je touche du bois pour que cela ne nous arrive pas tout de suite. Même dans les transports en commun, les gens semblent déjà bien contaminés haha! Seule ma belle-soeur, qui soit dit en passant refuse de boire le cidre vu que c'est dégueuuuuu, est déjà un peu enrhumée. Eh la laaaaaa!!!

Bref, est-ce que ça va nous aider? Je crois que si, reste à savoir si on va réussir à ne rien attraper hihi :) À suivre!


Cidre de feu

Ingrédients
  • Un oignon, coupé en dés
  • 4 à 5 gousses d'ail du Québec, coupées grossièrement après avoir été écrasées pour mieux activer l'allicine
  • 3 à 4 c. à soupe de racine de raifort (omis, n'ai pas trouvé bio ou pas en pot)
  • 3 à 4 c. à soupe de gingembre bio frais, râpé
  • 3 à 4 c. à soupe de curcuma bio frais, râpé
  • Vinaigre de cidre de pommes bio, non pasteurisé
  • Pot mason d'un litre


Préparation
  • Une fois tous les aliments préparés, mettez-les simplement dans le pot Mason et couvrir de vinaigre de cidre de pommes.
  • Vous pouvez aussi faire réchauffer le vinaigre à feu très doux et ce, durant peu de temps, pour qu'il ait un pouvoir d'extraction sur les aliments un brin plus élevé.
  • Laissez reposer de 3 à 4 semaines, le temps que les aliments se désagrègent un peu.
  • Filtrez le mélange et recueillir la merveilleuse potion :)
  • Consommez une c. à soupe par jour afin d'éloigner les virus ou plusieurs c. à soupe par jour quand on sent qu'un virus s'installe en nous.
  • On peut aussi ajouter un peu de cidre dans nos soupes, tisanes ou autres préparations afin de bénéficier des plus sans nécessairement les goûter :)


Source : Les Trappeuses

3 commentaires:

  1. Que du bon! Ce genre de "remède" qu'on peut prendre dès qu'on sent le mini début de rhume, ça marche!

    RépondreEffacer
  2. Oh my, belle idée (Odorante non? 😂)

    RépondreEffacer
  3. J'adore l'idée! Mais la question; est-ce que ça goûte la mort? HahHa!

    RépondreEffacer

Merci beaucoup & à la prochaine (je l'espère ! :)